84# 10 moyens d’installer la sérénité

10 moyens d'installer la sérénité pour être heureux

La sérénité, une tranche de bonheur de vivre

La sérénité est un des signes visibles que le bonheur est installé. Avec ces 10 moyens, je vous donnerai des outils et des pistes pour installer davantage de bonheur dans votre vie. Entrons directement dans le vif du sujet avec ces 10 moyens d’installer la sérénité dans votre vie.

Le premier moyen que je vous donnerai est un de ceux dont je vous ai déjà parlé dans le rendez-vous intitulé «  7 actions pour se lever du bon pied ». 

La cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque a été inventée dans les années 1990 aux États-Unis. Les recherches datent de plus de trente ans avant que cette technique ne voit le jour. Elles ont abouti avec les travaux du Dr et physiologiste russe, Evgeny Vaschillo.

« L’état de cohérence cardiaque correspond à une variabilité de la fréquence cardiaque ample et régulière. C’est une réponse naturelle du coeur lorsque nous ressentons des émotions ou sentiments positifs de l’ordre de la gratitude, de la sérénité, de l’amour inconditionnel, de la reconnaissance, etc. ». (Source) 

Pratiquer la cohérence cardiaque consiste donc à reproduire le même effet sous contrôle. En respirant de façon conscience et en déterminant le nombre d’inspires et d’expires, il est possible d’influer sur l’amplitude et la variation des rythmes cardiaques. En d’autres termes, le coeur bat plus lentement et de manière régulière. 

Des expériences faites sur des astronautes ont montré une amélioration de la gestion des émotions. Les émotions dites négatives entraînent, normalement, des courbes de pulsations désordonnées. Avec la pratique de la cohérence cardiaque, les pulsations retrouvent une harmonie en amplitude et en fréquence. 

Pratique la cohérence cardiaque

Depuis, de nombreuses applications mobiles ont été éditées. Que vous soyez sur Androïd ou iPhone, il est possible d’en obtenir gratuitement. Youtube propose aussi des vidéos permettant de pratiquer la cohérence cardiaque. On vous invite, quelle que soit l’application, à inspirer au rythme d’une vague, d’une bulle ou d’une bille suivant une courbe. 

« On pourrait être porté à penser qu’un cœur en santé bat très régulièrement comme un métronome, mais il n’en est rien. Même au repos de petites variations dans le rythme cardiaque d’une personne en santé sont observées sur l’électrocardiogramme, un phénomène nommé variabilité de fréquence cardiaque (VFC) qui est le degré de fluctuation de l’intervalle entre deux contractions du cœur. Ces variations augmentent dans des situations anxiogènes et au contraire diminuent lorsque nous sommes apaisés. Le concept de cohérence cardiaque fait référence à l’état d’harmonie ou de stabilité de ces variations. Une méthode basée sur le contrôle de la respiration aussi nommée «cohérence cardiaque» a été développée à partir de ce concept et permet de diminuer le rythme cardiaque et de calmer l’anxiété et le stress ». (Source : observatoire prévention)

Dr Martin Juneau, Cardiologue

Lien vers des applications et supports de pratique de la cohérence cardiaque : 

Méditer pour installer la sérénité 

Si vous suivez ce blog heureux au présent depuis un moment, vous savez que je déteste la méditation. Ce n’est pas parce que je la déteste qu’elle est mauvaise, en soi. 

Dans les ressources, qui sont présentes sur le blog dans la transmission de cette émission, je vous mettrai le lien du livre de Christophe André pour vous inciter à pratiquer la méditation. Elle est bonne pour la santé, comme le montrent plusieurs études qui ont porté sur ce sujet.

On s’est rendu compte que des personnes qui méditent régulièrement et un temps donné, bénéficier d’un accroissement de certaines facultés et d’une augmentation de la capacité de concentration. Elles avaient davantage de sérénité également. C’est la raison pour laquelle je ne pouvais pas ne pas le mentionner ici.

Si vous détestez la méditation, aller regarder les deux émissions que j’ai publiées sur ce sujet, mais pratiquer là malgré tout. Si vous voulez méditer de manière plus active ou originale, apportez votre sensibilité à votre pratique pour ne pas vous priver des bénéfices de la méditation. Voyez d’ailleurs ce que publie François Lecompte, auteur d’un article dans le CNRS journal :

« Les bienfaits cliniques de la méditation sont particulièrement bien établis dans les troubles de l’humeur et de douleur chronique. Mais en plus d’agir au niveau mental, on observe qu’elle peut influencer indirectement notre santé, et notre système immunitaire en particulier ».

Lien vers des outils pour approfondir les bienfaits de la méditation : 

  • Le journal du CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) : La méditation agit directement sur le stress
  • Sciences et avenir : Méditation pleine conscience, stress, anxiété et dépression : ce que dit la science
  • La gazette de Harvard : When science meets mindfulness (Quand la science rencontre la pleine conscience
  • Christophe André «Méditer jour après jour» : un livre pour passer de l’ignorance de la méditation à une pratique aisée. 
  • Méditation pour débutants : Vidéo aidante pour commencer à se familiariser avec la méditation en 15 minutes

Prendre du recul pour installer la sérénité

N’attendez pas qu’on vous donne du recul ! Servez-vous ! Faites comme au libre-service. Quand une situation se produit, faites en sorte, vous-même, de prendre du recul. Cette manière d’avoir moins la tête dans le guidon est de choisir de faire des pauses quand vous le voulez. 

Si, vous le pouvez, prenez de la hauteur, et évitez de vous retrouver complètement immergé dans ce que vous êtes en train d’expérimenter ou de vivre. Vous avez tendance, pour beaucoup, à vivre comme si vous subissiez les événements qui vous arrivent. Prendre du recul, vous permet de regarder ces événements sans nécessairement les subir. Vous aurez moins l’impression de les prendre sur la figure. Comme disent certains, « c’est comme ça, ça m’est tombé sur le coin de la figure. Je n’ai pas eu le choix ! » 

Là, vous pourrez prendre du recul avec l’énorme avantage de vous rendre compte que l’événement est beaucoup moins important que vous l’imaginiez. J’ajoute à cela l’intérêt d’apprendre à vous connaître en vous observant. 

Vous pourrez poser des choix dans ce que vous vivrez en faisant davantage appel à votre projet de vie, de bonheur, de construction personnelle et relationnel.

Si vous n’avez pas de projet de vie, de construction personnelle et relationnelle, écoutez le rendez-vous intitulé : « Devenez vous-même » en prenant le temps de vivre l’exercice par écrit. 

Pratiquer de l’exercice physique permet d’installer la sérénité

Un autre moyen d’installer la sérénité est de pratiquer un sport. Vous vous y attendiez ! Vous n’avez peut-être pas envie de le faire, mais il est très difficile d’installer vraiment la sérénité en ne pratiquant aucun exercice physique.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment faire bonne impression

L’Asie est bien en avance sur nous avec la pratique des arts martiaux, du yoga, de la méditation et d’autres approches alliant le corps et l’esprit. 

Quoi que vous choisissiez, pratiquer un exercice physique. N’attendez pas que votre médecin l’écrive sur une ordonnance. Faites-le ne serait-ce que sept minutes par jour si vous pratiquer une activité physique intensive ou 20 minutes par jour pour une activité plus lente. Prenez ces durées comme des minimums. Faites-le parce que vous en avez besoin, même si vous ne le ressentez pas, votre corps en a besoin.

Si vous attendez de ressentir le besoin, c’est comme si vous vous disiez « je vais dormir parce que je ressens le besoin ». Votre corps en a besoin, donc, vous dormez.

Ressources encourageantes pour pratiquer un sport plusieurs fois par semaine : 

Mangez et buvez du bonheur pour installer la sérénité

D’ailleurs, le moyen suivant est de manger et de boire de manière plus saine et en moindre quantité.

C’est incroyable de voir que, dans nos civilisations riches, nous tombons malades parce que nous mangeons trop ou que nous buvons mal. Nous mangeons des choses non adaptées pour nous et buvons des poisons. Si vous voulez augmenter votre sérénité, mangez du bonheur et de la sérénité. 

Préférez des aliments dans lesquelles vous faciliterez la production de neuromédiateurs et neurotransmetteurs telles que la dopamine, la sérotonine, l’ocytocine, etc. Si vous voulez manger les bonnes matières premières, évidemment, vous aurez, en vous, ces molécules essentielles au bonheur. Si vous mangez de bonnes graisses qui permettront l’élasticité cellulaire, vous aurez forcément un corps qui profitera davantage de cette élasticité. Vous ne pouvez pas avoir ce que vous n’avez pas procuré à votre corps, quand il s’agit de molécules qu’il ne sait pas fabriquer. Par conséquent, si vous mangez mieux et que vous buvez mieux, vous vivrez mieux et de manière plus sereine. Par conséquent, plus heureuse.

Ressources :  

Pratiquer un plaisir passion installe la sérénité

Pratiquer une activité plaisir, en ayant un loisir. Vous n’avez pas de passion ? Alors, cherchez en une. Un des moyens d’en trouver une et d’en pratiquer.

Bien entendu, si vous n’avez pas encore pratiqué une chose vous ne peut pas savoir si vous l’aimez. C’est comme si je vous demandais si vous aimez les brocolis alors que vous n’en avez jamais mangé. Vous ne pourrez pas me dire oui ou non !

femme sereine

Un des moyens de trouver une passion est d’en pratiquer. Si vous vous dites « je n’ai jamais fait de poterie, je vais essayer la poterie pendant un trimestre. » Peut-être découvrirez vous que finalement, vous aimez la poterie ! Dans le cas contraire, au bout d’un trimestre, je changerai en faisant une autre activité. Peut-être ferez-vous du tir à l’arc, de la pêche à la mouche, de l’aviron, du bricolage, ou toute autre activité que vous n’avez pas encore pratiquée dans une durée raisonnable, à savoir trois à six mois de manière régulière, au moins hebdomadaire. 

Replongez-vous dans les moments où vous avez appris à conduire. Ce n’est pas après quelques heures de conduite que vous avez pu arriver à la conclusion que la conduite était faite pour vous ou tout le contraire. Il vous a fallu une bonne vingtaine d’heures, à savoir une vingtaine de semaines. Partez sur cette même base pour pratiquer une nouvelle activité afin de voir si elle peut être élue comme activité plaisir. Une vingtaine d’heures.

Souvenez-vous que le moyen de pratiquer d’activité plaisir est de vous y mettre. Vous pouvez apprendre des langues, un instrument de musique ou autre chose.

Trouver une activité plaisir est vraiment important pour installer la sérénité. 

Je sens que vous avez besoin que je réponde à la question « Pourquoi est-ce important ? » À vrai dire, la réponse est assez simple, maintenant que j’ai publié un rendez-vous qui s’intitule « on vous aime, mais pourquoi ? »

En pratiquant une activité que vous ne connaissez pas et pour laquelle vous n’avez aucune affection a priori, vous allez découvrir un peu de votre identité que vous ignoriez. Le but est donc double. Non seulement vous allez découvrir une nouvelle activité et peut-être apprendre à l’aimer, mais en plus, vous découvrirez de nouvelles aptitudes ou inaptitude en vous-même.

Vous savez que vous passez peu de temps à apprendre à vous explorer. Vous pourriez le faire en vous essayant pendant trois ou quatre heures par jour en pleine méditation consciente pour arriver à explorer les différentes facettes de votre identité. Cela dit, la rencontre avec l’autre, l’expérience extérieure participe aussi à vous apprendre à vous découvrir. Et en parcourant, dans la relation à l’autre ou à l’activité avec l’autre, les sentiers de votre être intérieur, vous découvrirez des ressources qui vous aideront à instaurer en vous une plus grande estime de vous-même. 

Si vous vous aimez mieux, vous serez plus serein. Vous vivrez sous une emprise atténuée de votre environnement. Vous aurez davantage d’aptitude à affirmer votre identité, vos choix et à bichonner votre liberté.

Alors cherchez une activité passion que vous ne connaissiez pas. Aller à votre rencontre !

Ressource sur l’activité passion 

  • Je n’ai pas trouvé de livre abordant la nécessité de la passion, à proprement parlé. Par contre, le blog boulevard-du-succès aborde le sujet dans un article qui s’intitule «Trouver une passion comment et pourquoi ?». Il est très succinct mais il apporte un éclairage complémentaire à mon propos. 

Couper la caméra et installez la sérénité

Cessez d’être le réalisateur et l’auteur de ce que vous voyez autour de vous. Vous pourrez cesser de penser ce que pensent les autres. D’imaginer ce qui peut bien leur passer par la tête. Finalement, vous vivrez votre propre vie en laissant les autres penser ce qu’ils veulent. Vous laisserez les autres croire ce qu’ils veulent, et vivre ce qu’ils désirent. De votre côté, vous vivrez ce que vous voulez vivre.

Concrètement, cela implique que vous soyez en relation avec vos besoins et projets en vous détachant du regard des autres. C’est une façon de prendre de la distance avec le jugement et l’appréciation même agréable. Focalisez votre attention sur ce que vous voulez vivre.

Prenons quelque situations pour illustrer ce moyen : 

S’il vous arrive de demander un service, retenez-vous de préimaginer la réponse. Formulez votre demande et accueillez la réponse de l’autre comme étant la sienne.

  1. Quand vous racontez une histoire et que votre auditoire en rigole, n’en tirez pas la conclusion que vous êtes drôle. Vous n’avez pas le pouvoir de faire rire. Chacun a ri parce qu’il choisit de rire. Il a utilisé l’histoire entendue selon ses propres croyances avant de décider qu’elle ait un impact sur lui. En résumé, vous n’avez pas le pouvoir de faire rire. Juste celui de raconter une histoire.
  2. Le revers de cet exemple est le juste inverse. Si vous racontez une histoire et que personne n’en rit, n’en concluez pas que vous racontez mal les histoires. En partant de cela, si vous acceptez la croyance que vous n’avez pas le pouvoir de faire rire, vous savez ne pas avoir celui d’ennuyer les autres. Vous n’avez que le pouvoir de raconter une histoire !
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   66# Comment construire des relations qui génèrent du bonheur

En résumé, vous ne pouvez écrire et vivre que votre vie. Les autres écriront et vivront la leur. Restons chacun à sa place. Ce sera un moyen de couper la caméra que de laisser leur liberté aux autres tout en reconnaissant la nôtre. Une pierre deux coups !

coupez la camera

Accepter de ne pas avoir le contrôle  

Cela nous conduit à accepter de ne pas avoir le contrôle. Vous arriverez à accepter ce qui se passe dans votre vie en vous disant que ce n’est pas vous qui contrôlez. « Ça m’arrive, tant mieux ou tant pis ». Finalement, vous ne vous posez plus la question du « tant mieux ou tant pis ! »

À force d’accepter de ne pas avoir le contrôle, vous accueillerez les événements comme ils arrivent en vous disant : c’est arrivé, je fais avec. Je l’accueille. Cela fait partie de ma vie parce que je ne peux pas contrôler ce qui va m’arriver. J’accepte de ne pas pouvoir contrôler ce que l’on va me dire ni ce que l’on va me faire. De la même manière, je ne pourrai décider qu’à partir du moment où l’événement sera survenu dans ma vie. Ensuite, je ferai avec, à partir du moment où l’événement est là.

Cela changera forcément votre manière d’accueillir votre échec à un examen. Vous regarderez également d’un autre œil le refus de votre employeur de vous proposer un autre poste ou d’accéder à une demande d’augmentation. Vous direz ce que vous pensez en tremblant moins convaincu d’avoir joué votre rôle en laissant aux autres le soin de jouer le leur. Votre rapport à la vérité sera forcément changé.

S’organiser pour installer la sérénité 

Le moyen d’installer la sérénité que je vous propose maintenant est de vous organiser. Attention, parce que si vous avez une tendance à vouloir garder le contrôle, vous aurez tendance à vouloir vous surorganiser. Or, la surorganisation est un moyen de garder contrôle. Ne tombez donc pas dans ce piège.

Optez donc pour une organisation qui vous permettra de vous projeter. Vous pourrez ainsi vous projeter dans ce que vous voudrez vivre si vous l’avez planifié. Si vous attendez que ce que vous voulez vivre vous tombe dessus, par hasard, vous aurez plus de chance que ce soit le cas.

Par conséquent, projetez-vous en dessinant votre vie un peu comme le ferait un architecte. Quand l’architecte fait le plan d’une maison, il peut s’exposer à des surprises avec certaines situations qui ne se passent pas comme il l’avait prévu. Il peut faire face à des impondérables.

Le but du plan n’est pas de faire en sorte que tout se passe bien dans les moindres détails. Mais de faire en sorte que le plus de choses possible se passent comme on l’avait prévu… et par forcément dans les moindres détails.

Quand vous avez dessiné et projeté votre vie, acceptez, en même temps, que vous ferez face à des situations qui compliqueront, rallongeront ou intensifieront votre expérience. Ainsi, vous serez exposés à de nouveaux défis qui, sans vouloir tout contrôler, vous conduiront à amener une touche d’adaptation à votre projet. Construire consiste à laisser moins de place au hasard tout en s’ouvrant à ce qu’il pourrait apporter. 

Agir et réussir est un livre-manuel conçu par Olivier Roland. Il est vendu sur toutes les plateformes de vente. Ce livre vous pousse à pondre des projets et, surtout, à les conduire jusqu’à leur accomplissement. Vous saurez mieux suivre des étapes aidantes pour vous orienter là où vous voudrez aller. Il sonnera le glas de la procrastination. Ce journal vous permettra en quelques minutes par jour d’augmenter votre efficacité et de trouver votre équilibre personnel afin de vivre pleinement l’aventure de votre vie.

S’inspirer et se laisser inspirer par la sérénité des autres

Le dernier moyen pour installer la sérénité dans votre vie est de vous inspirer de personnes inspirantes. J’ai choisi d’opter pour la répétition de manière à insister insidieusement sur ce dernier point. Vous choisirez donc des personnes qui possèdent des aspects qui ressemblent à certaines choses que vous voulez vivre. Ça ne signifie pas que les personnes vous ressemblent en tant que telles. Mais qu’elles vivent déjà une ou des choses que vous voulez vivre. Il est possible que cela ne concerne qu’une partie de cet élément que vous voulez vivre, mais cela suffit.

En regardant cette personne si vous avez l’impression qu’elle vit la sérénité, cela suffit. 

En vous disant cela, je pense à Yannick Noah ou à Federer. Ce ne sont pas des personnes que je connais, mais qui m’inspirent la sérénité. J’ai l’impression qu’en les regardant jouer, prendre la parole, il semble se maîtriser. Si vous avez ce même sentiment, allez chercher un ou des livres qui parlent de Federer.

Dans le livre que je vous mets en lien, Thomas Sotto raconte Ferderer comme un puzzle dont il rassemble les pièces pour nous en dresser le portrait inspirant et simple. Comprendre la technique de Federer pour être le vainqueur connu éclaire sur ce qui le rend capable, aujourd’hui, de donner cette impression de sérénité. 

Prenez le temps et utilisez quelqu’un qui vous servira de mentor parce que vous avez l’impression que cette personne vit la sérénité que vous voulez vivre.

Choisissez des auteurs inspirants

Je viens de lire le dernier livre de Barack Obama, dont le titre est « Une terre promise ». Cet homme fait partie de ces personnes qui pourraient me servir de mentor, capable d’une sérénité en situations très difficiles. Quand on lit les passages de sa vie, face à des crises, à des conflits  internationaux mesurant la complexité de décisions à prendre, il peut être inspirant dans son aptitude de fréquenter le bonhomme. Il a su garder le contrôle de lui-même et vivre l’apaisement intérieur malgré la densité de sa tache. 

Si cela vous parle, je vous encourage à lire son livre pour vous inspirer. Il donne suffisamment d’exemples de sa relation avec sa femme, ses enfants, sa mère et sa grand-mère et ses collaborateurs et opposants. Il a su, face à tous, puiser une sérénité insoupçonnable. Vous pourrez sans aucun doute y puiser, à votre tour, un ou plusieurs de ses moyens pour installer davantage de sérénité dans votre vie.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de vivre vraiment les 10 moyens que je viens de vous donner pour installer davantage de sérénité dans votre vie. Mon but est également que vous puissiez vous rapprocher de ce que vous voulez vivre en relation avec qui vous êtes. Vous savez que le bonheur n’est pas une chose qui vous tombera du ciel. C’est à vous de le semer dans votre vie pour l’y voir fleurir. Le bonheur est une réalité à cultiver et qui poussera pour porter du fruit.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne semaine.

Bye-bye

Photo de Karolina Grabowska provenant de Pexels, Image par silviarita de Pixabay

6 commentaires

  1. Un très article très complet, une version podcast bien pratique à écouter en prenant son petit déjeuner… Je suis ravie d’avoir découvert ton blog, merci à toi pour tous tes partages inspirants !

    1. Author

      Merci Odile. Je suis encouragé en lisant ton commentaire d’autant que je ai travaillé à donner de nombreux éléments.
      Merci encore

  2. Merci Pascal pour cet article très complet.
    Il contient plusieurs pépites que je vais mettre en application.

    1. Author

      Bonjour Katia,
      Je suis doublement ravi. 1) De lire que l’article vous parait complet 2) Que vous envisagiez de passez à l’action.
      A chaque fois quelqu’un se lance dans l’aventure permettant de développer ou de créer son bonheur, je suis ravi.
      Je vous souhaite du bonheur au présent et à venir. Tenez-moi informé de votre manière de vivre les éléments que vous mettrez en oeuvre, qu’ils portent les fruits escomptés ou non !
      Bien à vous

    2. Merci pour ce podcast bien documenté. J’y ai découvert une motivation pour explorer un plaisir passion, faire 7 minutes chaque jour de sport,
      ne plus chercher un architecte extérieur…le point sur la relation a ses besoins me questionne et me semble s’oppose au concept de la loi de l’attraction. Mais tu offres largement de quoi développer sa sérénité. Merci. Sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.