Veiller à être un meilleur ami

Etre un meilleur ami

Veiller à être un meilleur ami n’est surtout pas à confondre avec veuillez être plus gentil. Être un meilleur ami équivaut à être plus proche du 100 % vrai. Il n’est pas question de se focaliser sur la surface (les apparences de sympathie), mais sur la qualité de la relation amicale.

Le piège de la recherche de résultat

La tendance qui pourrait nous pousser à focaliser notre attention sur la surface, pour être un ami plus sympa, plus agréable c’est que nous obtenons un résultat rapide. Par conséquent, la satisfaction est immédiate. On voit bien dans les yeux de ceux qui nous regardent que l’on est apprécié. Mais a posteriori, on peut constater que ça ne participe pas à augmenter notre estime de soi puisque l’on est conscient de ne pas avoir été soi-même. Ça nous a poussé à avoir des réflexions du genre « c’est super ce que tu as fait » alors qu’en fait, pour nous, ça craint.

Focaliser sur l’expérience

Quand on focalise notre attention sur la qualité de la relation amicale, les paramètres changent. On est plus sur un résultat immédiat. On s’inscrit davantage dans une expérience qui estompe en partie la notion de résultats. L’investissement se fait dans la durée. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   10# Rendez-vous avec vous-même

Quel impact sur l’estime de soi ? Un impact positif puisque l’estime de soi augmente dans la mesure où l’on est conscient d’avoir été davantage soi-même sans avoir eu à «acheter» l’amitié. Du coup, ça donne un discours du genre « je n’aime pas ce que tu as fait je ne peux pas te dire le contraire ».

La part essentielle de l’état d’esprit 

Qu’est-ce qui fera de vous un meilleur ami ? La réponse est : un état d’esprit.  Mais qu’est-ce qu’un état d’esprit ?L’état d’esprit détermine la manière de voir les choses. C’est une forme de (pré/auto)conditionnement de soi-même. Pour mieux comprendre ce dont il est question, je propose de passer directement un exemple que je vais illustrer.

Imaginons que Pierre soit invité à une soirée à laquelle il se rendra. Il peut y aller avec différents états d’esprit. Selon ces derniers il vivra une soirée qui n’aura rien à voir avec une autre. C’est comme si, quelque part, Pierre pouvait vivre 6 soirées différentes s’il avait 6 états d’esprit différents.

Jeu de l'état d'esprit

Jouez au jeu des états d’esprit

Pour vous amuser, je vous propose donc 6 états d’esprit différents (de Pierre) et vous laisse imaginer l’impact que cela pourrait avoir sur chaque soirée (sachant qu’il s’agit bien de la même soirée) :

  • Je vais à cette soirée parce que je sais que je vais m’éclater
  • Aller à cette soirée ? OK, mais je suis sûr qu’elle sera nulle. J’y vais pour faire plaisir, c’est tout.
  • Je ne sais pas trop quoi penser de cette soirée, mais allons voir, peut-être qu’il y aura des choses sympas ou pas.
  • Enfin ! Je sens que ce soir, je vais me faire de nouveaux potes, ce sera cool
  • Yes ! soirée = égal plan cul, ça va tirer fort
  • Ce soir, je croise les doigts. C’est la soirée de la rencontre de l’amour de ma vie
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   53# Le bonheur est dans le mouvement 1/6

Ne pensez pas que vous subissez la soirée ou la vie que vous menez. Vous la choisissez en fonction de votre état d’esprit. Ainsi, vous vous connectez à vos croyances. Ces dernières réveillent des pensées qui se connectent à vos émotions pour déclencher des actions (comportements)

Quelque part, vous choisissez de vous pré-conditionner pour vivre la vie qui se déroulera devant vous. Ceci est valable dans de nombreux domaines dont celui qui consiste à être un meilleur ami.

Comment devenir un meilleur ami ? 

Pour vous aider, je vous donner ces « règles » qui constituent un cadre d’assurance pour vous permettre d’être un meilleur ami. Il vous aidera à veiller à être un meilleur ami.

Je prends le temps de développer chacun de ces points dans la version audio que je vous propose d’écouter. Ici je ne fais que les mentionner pour que vous puissiez les mémoriser plus facilement. Prenez donc le temps d’écouter le podcast pour travailler à votre bonheur. Voici ces sept règles : 

  • Refuser tout deal avec vos propres valeurs. Au moindre doute, la réponse sera : non, 
  • Poser des limites auxquelles vous vous tiendrez toujours,
  • Donner ce que vous avez choisi de donner et uniquement cela,
  • Recevoir ce que vous croyez bon pour vous et balancer le reste,
  • Accepter qui vous êtes sans chercher à plaire,
  • Utiliser ce que vous pensez pour trier vos relations. Cela signifie qu’il n’y aura pas de retenue sur le fond, uniquement une adaptation de forme,
  • Vous mettre à l’écoute des autres uniquement quand ça vous branche. Ne pas chercher à être le gentil de service.

Allez, je vous souhaite une bonne écoute et 24h de travail sur vous-même pour veiller à être un meilleur ami dès maintenant. 

Go ! Je passe à l’action.

Photo : Pexels.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.