244# L’anecdote qui change tout

Jusqu’à la fin de l’été, Je ne vous présenterai pas de sujets spécifiques, mais je propose des jeux et des exercices pour apprendre à mieux vous connaître, apprendre à mieux connaître votre entourage et développer votre bonheur. Pour aujourd’hui, ce sera l’anecdote qui change tout. 

Le temps du partage

L’exercice consiste à partager une anecdote de votre histoire, celle que vous voulez. Ça peut même être l’anecdote de quelqu’un qui a vécu cela. C’est à dire que vous pouvez rapporter l’expérience de quelqu’un d’autre que vous estimez avoir changée ou impactée votre vie, votre manière de la voir. En définitive, ce que vous avez entendu à amener un changement. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   12# La maturité

Placer le contexte

Alors bien évidemment, précisez le avant l’événement et le après afin que l’on comprenne le contraste apporté dans votre vie. Mais aussi je vous demanderai une dernière chose  : d’expliquer la raison pour laquelle ça a changé votre vie. 

La plaque tournante

C’est vraiment là que le fond du sujet se pose, parce que ça va vous permettre à vous même d’apprendre à mieux vous ancrer dans ce qui a été un bouleversement et un enrichissement, voire, un appauvrissement. 

Ça peut être quelque chose de difficile que vous avez vécu et que vous voulez partager, mais en même temps permettre aux gens de comprendre pourquoi vous l’avez pris par tel bout. 

Se placer à l’écoute des sensibilités différentes

Dernier aspect de l’exercice ; entendre les autres, s’ils le souhaitent, sur ce que vous avez vécu et qui a changé votre vie parce que ça peut être quelque chose d’énorme pour vous et rester quelque chose d’insignifiant pour quelqu’un d’autre. C’est aussi intéressant de l’entendre et de comprendre à quel point, finalement c’est vous qui avez interprété cet événement pour l’utiliser dans votre vie alors qu’en soi, aux yeux d’un autre, il peut être aussi significatif, très fort mais peut être insignifiant.

En conclusion

Souvenez-vous qu’il s’agit bien de l’anecdote qui change tout pour enrichir votre partage comme celui des autres. Sentez-vous libre, sans aucun jugement, de poser des questions afin de vous assurer de comprendre en quoi ce qui a été raconté a changé la vie de la personne qui vous le rapporte.

Astuce nécessaire : ce n’est pas parce qu’une anecdote peut vous paraitre insignifiante qu’elle l’est pour la personne qui la raconte ou à laquelle vous la raconterez. Avancer sans juger. Vous pouvez le faire.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   22# L'amour en couple (Part1)

Amusez vous bien !

Photo : pexels

6 commentaires

  1. Hello Pascal,

    Merci pour cette idée.

    J’avoue que c’est déjà quelque chose que je fais naturellement quand l’occasion s’y prête.

    Quelqu’un qui va dire un truc, et qui va me faire penser à une anecdote pour appuyer ce qu’il dit et/où pour expliquer ce que la personne veut faire comprendre à une autre.

    Le danger, c’est de ne pas basculer dans un mode qui peut être perçu comme un « conseil non sollicité », ça m’est déjà arrivé…

    a+

    Benoit

    1. Oui, Benoit, c’est un danger. Mieux vaut donc y être attentif. Merci

  2. Merci Pascal pour cet exercice. Je trouve qu’il n’y a rien de plus enrichissant que le partage d’expériences. Se raconter des histoires, des anecdotes, les émotions et enseignements que ça a apporté, c’est essentiel à chacun!
    Merci pour ce rappel!

    1. Merci. Même si j’aime le partage d’expérience, je pense qu’il est préférable de l’utiliser avec sagesse pour ne pas chercher à s’approprier l’expérience de l’autre. Comme je l’aborde dans ce jeu, il est question de chercher à voir comment on pourrait s’enrichir de l’expérience de l’autre, tout en considérant qu’il s’agit bien de l’expérience d’un autre, pas de la sienne.

  3. Hâte de tester cette anecdote qui change tout! Effectivement même si parfois ce que l’on dit peut nous paraître sans importance cela peut avoir un impact d’importance pour les personnes qui reçoivent cette anecdote 🙂

    1. Tout à fait, ce que l’on partage peut avoir de l’impact sur d’autres personnes. Pour autant, il est vivement souhaité que c’était un pacte ne soit pas subi, mais choisi. En ce sens, que ces personnes décident d’utiliser le principe en laissant la propriété de l’expérience à la personne qui la partage. Est-ce que tu me comprends ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.